Landeleau

Kan-An-Douar en 2001

 

 

… suite de la rubrique …

 

Avec plus de 200 nuitées, Kan an Douar ne s'en tire pas trop mal. L'équilibre financier; avec un salarié à mi-temps et un temps plein (Iffig et Edern), n'est toutefois atteint que grâce aux aides de l'État. Cet équilibre est le souci constant de Kan an Douar.
Suite au dernier passage de la D.S.V., le mobilier de la cuisine sera à changer. Ce qui ne sera pas facile.
La fermeture du restaurant de Vincent n'est pas une bonne nouvelle, à l'heure où nous écrivons ces lignes. Nous avions des arrangements pour certains séjours. Vincent préparait et livrait les repas. Notre petite clientèle de randonneurs (presque exclusivement sur le canal) devra aussi être réorientée pour sa restauration.
L'été dernier a été marqué par la fin des travaux sur le four à pain, le fournil, le puits. Une belle fête (Fest ar Forn) fut organisée avec grillades, pain chaud et fest noz devant le Presbital Kozh somptueusement illuminé. Les activités culturelles, cours de breton, de kan ha diskan, soirées contes-repas, continuent à être bien fréquentées. Deux projets d'amélioration des structures sont à l'étude :
• Premièrement, l'aménagement de la bibliothèque pour le fonds Hervé Person légué à Kan an Douar (plusieurs mètres cubes de livres et d'archives).
• Deuxièmement, la mise en valeur du site du Presbital Kozh par un éclairage adapté et permanent.
Si l'association obtient quelques aides, peut-être sera-t-il en place pour l'été 2002.
Fidèle à sa devise
"ober ha padout" (faire et durer), Kan an Douar continuera à aller de l'avant avec ses permanents et ses bénévoles pour la plus grande satisfaction de tous

Bara klouar Roger poazet er forn gozh

www.landeleau.org               Site Internet de la Commune de Landeleau